Imprimer PDF

Novae, 25
(5/3/8/4) Dédicace à Jupiter Depulsor par G. Baienus Ianuarius, primilpile, pour le salut de Sévère Alexandre

Site (nom antique): Novae  Site (nom moderne) : Svištov.

Province romaine: Thr.

Localisation: Bulgarie / Veliko Tarnovo / Svištov.

Support: Piédestal.

Matériau: Calcaire (calcaire de Hotnitza).

Description et état du monument: Sur la surface supérieure du piédestal, se trouvaient deux cavités carrées de 8 x 8 et de 10-12 cm de profondeur servant à ancrer la statue.

Décor: Faces moulurées.

Lieu de découverte: Novae.

Conditions de découverte: Novae ouest, secteur V, carré XIII 357 et 358. Trouvé en 1965 (parties A et B) et 1966 (parties C qui est constituée de 50 menus fragments qu'on a réussi à coller, D et E). Le piédestal gisait près de la porte occidentale, à l'intérieur des murs de la ville, à environ 0,70m sous le niveau actuel du sol.

Lieu de conservation: Svištov.

Institution de conservation: Musée.

Dimensions: 204/104/93.

— Champ épigraphique 1 État de conservation: Bon sauf l. 4-5 martelées et quelques lettres abîmées l. 7 et 8.

— Champ épigraphique 2 État de conservation: Bon sauf l. 2 (2 lettres disparues).

— Champ épigraphique 4 État de conservation: Face très abîmée qui n'a conservé, à partir de la l.5 que des fragments de mots.

Datation du texte: 227.

Justificatif datation: Datation indiquée sur la face 2 par la date consulaire : 5 octobre 227.

Style écriture: La composition graphique du texte sur la face 4 fait alterner des lignes longues remplissant toute la largeur du champ avec des lignes courtes qui n'occupent que la partie centrale de celui-ci. La raison en est que chaque groupe de deux lignes constitue un hexamètre.

Éd. Kolendo 1969, p. 117-144 (AE, 1972, 526) ; Kolendo 1982, p. 55 ; Herz 1975, p. 196, 10 ; Kolendo 1989, p. 1062-1076, 1064, 1 ; ILBulg., 272 ; Hatlas 1990, p. 211, 12 ; ILNovae, 13 ; Kolendo 1992a, p. 165sq. ; Novae, 25, photos et dessins du support pl. 9 et 10.

Hauteur min. lettres: 5,8. Hauteur max. lettres: 8,3.

Texte 0A :

I O M
DEPVLSORI
[ . . ]O SALVTE D▴N▴
[ . . . . . . . . . . . . . . . . . . ]
[ . . . . . . ]▴PII▴FELICIS
AVG
G▴BAIENIVS▴G▴F▴CLAV
DIA [ . ]ANVARIVS CELE
IA▴P▴LEG▴I▴ITAL SEVE
RIANAE▴EX VOTOPOSV
IT

I(oui) O(ptimo) M(aximo)
Depulsori,
[pr]o salute d(omini) n(ostri)
[M(arci) Aurel(ii) Seueri Ale]-
[xandri] Pii Felicis
Aug(usti),
G(aius) Baienius G(ai) f(ilius) Clau-
dia [I]anuarius, Cele-
ia, p(rimus pilus) leg(ionis) I Ital(icae) Seue-
rianae, ex uoto posu-
it

Texte 0B :

DEDIC▴III NON▴OCT
ALBINO ET MAXIMO C[ . . ]
PER▴L MANTENNIVM▴SA
BINVM LEG AVG▴PR▴PR
ET▴SERVAEVM▴CORNE
LIANVM▴LEG▴LEG

dedic(atum) III non(as) Oct(obres),
Albino et Maximo c[o(n)s(ulibus)],
per L(ucium) Mantennium Sa-
binum, leg(atum) Aug(usti) pr(o) pr(aetore)
et Seruaeum Corne-
lianum, leg(atum) leg(ionis)

Texte 0C :

[ . ]DIVTRIX LEGIO PRỊṂ[ . ] TIRONE
PROBAṬ[ . ]
[--- .]ALIGA PRIMA CV[ . ] COMPARE
CENT[ . . . . ]NE
[---]C̣TO BAIENIVM
[---]
[---]AC̣[---]VMA FELICE
[---] POT[--- .---]M
[---] DOM [--- .]OMAM MISIST[ . ]
[---]
[---]SA IOVI [--- . . . .]VSPILVSTIBI
SAN[ . . . ]
[ . . . ]OTO POSVIT PO[--- . .]NVARIVS
A[ . . . . ]

[A]diutrix legio prịṃ[a] tirone
probaṭ[o]
[---c]aliga prima cu[m] compare
cent[urio]ne
[---]c̣to Baienium
[---]
[---]ac̣[---]uma felice
[---] pot[--- ---]m
[---] dom [---r]omam misist[i]
[---]
[---]sa Ioui [--- prim]us pilus tibi
San[cto]
[ex u]oto posuit PO[--- Ia]nuarius
a[ram?]

Type de texte: Dédicace de statue

Traduction: Face 1: A Jupiter Très Bon et Très Grand qui repousse les attaques ennemies, pour le salut de notre seigneur Marc Aurèle Sévère Alexandre Auguste Pieux et Heureux, Gaius Baienius Ianuarius, fils de Gaius, de la tribu Claudia, originaire de Celeia, primipile de la Ière légion Italica Severiana, a fait élever (cette base) en ex-voto.
Face 2 : Dédié le 3 des nones d'octobre (= 5 octobre), sous le consulat de (M. Nummius Senecio) Albinus et de (M. Laelius) Maximus (Aemilianus) (=227), par L. Mantennius Sabinus, légat impérial propréteur et (Q.) Servaeus (Fuscus) Cornelianus, légat de la (Ière) légion (Italica).
Face 4 : Recruté dans la Ière légion Adiutrix --- sorti du rang --- (devenu) centurion --- [toi, Jupiter], tu m'as envoyé à Rome --- C'est pour toi, Jupiter saint, que le primipile Ianuarius, en ex-voto, a fait faire cet [autel (?)].

Remarques : Ce texte est la première attestation en Mésie Inférieure du culte de Jupiter Depulsor dont les 46 inscriptions déjà connues sont groupées surtout aux confins de la Pannonie et du Norique. Le corpus de ces témoignages donné par Pflaum 1955, a été complété par Kolendo 1989.
dire "qui repousse les attaques de l'ennemi" et pourrait être mise en relations avec quelques épisodes de tension sur la frontière danubienne. La présence, sur ce monument, des noms du légat de Mésie Inférieure, L. Mantennius Sabinus, et du légat de la Ière légion Italica, Servaeus Cornelianus, indique que la base a été offerte après un engagement public des autorités et ne représente donc pas un simple acte privé du dédicant.
Ce dernier, G. Baienius C. f. Ianuarius, a fait graver sur la face 4, en hexamètres un peu approximatifs, les étapes d'une carrière qui l'a conduit du moment où il quitte sa patrie, Celeia (en Norique), pour être recruté (tiro probatus) dans la Ière légion Adiutrix de Brigetio, jusqu'au centurionat primipile de la Ière légion Italica. Le choix de la dédicace à Jupiter Depulsor est sans doute à relier à ses origines noriciennes.
L. Mantennius Sabinus, fils du préfet d'Égypte de 193-194, a été légat de Mésie Inférieure en 227-229 où il est connu par les autres inscriptions (Inscr. Daciei, V, 8 et 57 ; IGBulg, I2, 70 bis). Q. Servaeus Fuscus Cornelianus, légat de la Ière légion Italica figure sur deux inscriptions de Gightis, en Tripolitaine, sa patrie (CIL, VIII, 22721 = ILS, 8978 ; CIL, VIII, 11028 = IL Tun., 12) qui donnent son cursus honorum. Le texte de Novae permet de dater plusieurs fonctions remplies par lui, comme par exemple celle de iuridicus et son gouvernement de Galatie. Cf. Piso 1993, p. 257-259. Le piédestal se trouvait, comme les autres monuments similaires érigés par les primi pili, dans la cour intérieure des principia. On peut supposer qu'il était placé à côté d'une entrée. Ainsi pouvait être également visible le texte inscrit sur le côté gauche du piédestal qui habituellement était caché par le monument voisin, cf. Kolendo 1982, p. 59.



Trismegistos ID: 190830

Epidoc XML

URI:http://petrae.huma-num.fr/050300800004

Jerzy Kolendo et Violeta Božilova - 2015-02-06 21:06:35