Imprimer PDF

ILA, Santons, 114
(16/1/12/245) Borne milliaire de Claude

Site (nom antique):   Site (nom moderne) : Chadenac.

Province romaine: Aqu.

Localisation: France / Poitou-Charentes / Charente-Maritime / Chadenac.

Support: Milliaire.

Matériau: Calcaire.

Description et état du monument: Borne routière en forme de colonne : fût et départ du socle ; la partie haute du fût a été sciée à peu près régulièrement ; le fût a été scié aussi dans le sens de la longueur suivant un arc de cercle inférieur au diamètre, et creusé pour faire une cuve de sarcophage (hauteur de la cuve à l’extérieur : 46 cm) ; la partie droite de l’inscription a ainsi disparu.

Lieu de découverte: Chapelle (La).

Conditions de découverte: Découverte en 1863 à environ 600 m à l’est-sud-est du bourg de Chadenac au lieu-dit La Chapelle (cadastre : Terrier de la Chapelle) ; jusque vers la fin du XVIIIIe siècle il y avait là une chapelle dédiée à sainte Sône ; autour d’elle s’étendait un important cimetière à inhumations en sarcophages exploré à diverses reprises depuis le milieu du XIXe siècle (la dernière campagne a eu lieu en 1993). C’est parmi les sarcophages que fut découverte la borne routière retaillée en cuve.

Lieu de conservation: Chadenac, devant l’église.

Autres mesures ou remarques : hauteur totale conservée : 150 ; hauteur du haut du socle : 15 env. ; diamètre : 56.

Description du champ épigraphique: Le champ épigraphique n’est pas limité par un cadre. Un trait sépare la titulature impériale du chiffre des distances. Hauteur conservée de l’inscription depuis le sommet du fût : 51,5. Marge inférieure jusqu’au socle : 80. Fragment(s) : 1.H. marge inf.: 67. État de conservation: Médiocre : usure et éclats dans la partie inscrite au centre et à droite. L’inscription est incomplète en haut (il manque les trois premières lignes, et la quatrième est coupée au milieu) et à droite : il manque environ les deux-tiers de la première l. conservée (l. 4) et 8 cm à droite des deux suivantes.

Datation du texte: 45/46.

Justificatif datation: La ligne 1 mentionne la 11e acclamation impériale de Claude ; il l’a reçue au cours de l’année 45 et il a revêtu son 4e consulat le Ier janvier 47.

Écriture: Capitales, abréviations.

Style écriture: Lettres carrées très régulières et profondément gravées pour les lignes 1-3 ; gravure plus légère (sauf le trait horizontal supérieur) en lettres très allongées pour la l. 7, par un artisan sans doute différent. La haste gauche du M de la l. 7 est oblique, à la différence du M de la l. 2. La dernière ligne est décalée vers la droite par rapport aux précédentes : large retrait à gauche, alors que la fin de la ligne dépassait sensiblement à droite, de 10 cm au moins, l’alignement vertical des lignes précédentes.

Éd. Gardrat 1860-1867, p. 417 ; Mraile 1865, p. 603 ; Audiat 1870, p. 4 et 189, dessin (A. Mraile) ; Héron de Villefosse 1880, p. 243, d’ap. un estampage levé par Julien-Laferrière ; Espérandieu 1889a, p. 57-58, n° 23, dessin, pl. II, dessin : "copie du fac-similé de P. Gardrat" ; CIL, XIII, 8900 ; Senillou, 1980, p. 25-29, croquis ; CIL, XVII/2, 428, dessin ; ILA, Santons, 114.

Hauteur min. lettres: 5,7. Hauteur max. lettres: 13,8.

Ligne 5 : 6. Ligne 6 : 6,5. Ligne 7 : 13,6. Interlignes 4/5 : 4. Interlignes 5/6 : 3,3. Interlignes 6/7 : 9.

Texte :

[ . . . . . . . . . . ]
[ . . . . . . . . . . . . . ]
[ . . . . . . . . . . . . . . . . . . ]
ṬṚỊḄṾṆ[ . . . . . . . .---]
IMPERATỌṚXI[ . . ]
COSI̅I̅I̅DESIGN[ . . . . ]
X̅X̅I̅V̅Ṃ[ . . ]

[Ti(berius) Claudius]
[Drusi f(ilius) Caes(ar) Aug(ustus)]
[Germanicus, pont(ifex) max(imus)],
ṭṛịḅụṇ[ic(ia) potest(ate) ---],
imperatọṛ XI, [p(ater) p(atriae)],
co(n)s(ul) I̅I̅I̅ design(atus) [IIII],
(milia passuum) X̅X̅I̅V̅ Ṃ[ed(iolano)]

Type de texte: Borne routière

Traduction: Tibère Claude César Auguste Germanicus, fils de Drusus, souverain pontife, en sa 5e (?) puissance tribunicienne, acclamé imperator 11 (?) fois, père de la patrie, consul 3 fois, désigné pour la 4e. 24e mille depuis Mediolanum.

Apparat critique: Restitutions Héron de Villefosse, Hirschfeld, Walser. L. 4 : 5e ou 6e puissance tribunicienne. Héron de Villefosse, Walser (d’ap. le relevé de I. König) indiquent après le chiffre des distances le début d’une haste verticale (en réalité oblique), qui est probablement la haste gauche du M initial de Mediolanum ; on restituerait alors MED, comme sur les bornes de Pons, sans qu’il soit nécessaire de développer M[ed(iolanum Santonum)], car le nom double apparaît tardivement (Maurin 1978, p. 139-140). Noter cependant que sur les bornes de Claude dans les Trois Gaules le nom du chef-lieu précède ordinairement le chiffre des distances (CIL, XIII, passim). La restitution de l’abréviation MED fait problème pour cette raison, et parce qu’elle dépasse l’alignement vertical des lignes précédentes, mais la haste oblique à la suite du chiffre des distances est bien visible.

Remarques : Le nom de Claude est toujours au nominatif sur les milliaires de la Gaule, sauf sur CIL, XIII, 9055 (entre Montluel et Meximieux, Ain).
La borne de Chadenac marquait le 24e mille (= 35,5 km) depuis Saintes, le long d’une voie romaine dont le tracé est bien reconnu de Pons à Guimps. Précisément, sur le territoire de la commune de Chadenac, au village (= hameau) de Fontaulade, à 3 km au sud-sud-est du bourg, on a mis au jour en 1864 une coupe de cette voie (Mraile 1865, dessin, p. 203 ; Maurin 1978, p. 301, n. 16, 304 et fig. 362), qui est d’ailleurs donnée comme "ancienne voie romaine" sur les cartes topographiques de l’I. G. N. Mais il faut noter que la borne a dû être déplacée pour son remploi dans le cimetière du Terrier de la Chapelle, où l’on est à environ 31 km de Saintes. Sur les milliaires de Claude dans les Trois Gaules, et sa politique routière, Grenier 1934, p. 45-48.



Trismegistos ID: 478020

Epidoc XML

URI:http://petrae.huma-num.fr/160101200245

Louis Maurin - 2014-06-19 17:06:57