Historique

old petrae1

En 1986, Alain Bresson crée la base de données PETRAE. Sa première version est diffusée en septembre 1988.

Programmée en Quatrième Dimension Macintosh, cette version propose déjà toutes les possibilités de traitement d'un texte grec ou latin. Des fonctions supplémentaires sont accessibles en particulier la gestion d'indices philologiques et historiques. Cette base de données permet l’enregistrement d’inscriptions et la publication semi-automatique des données informatiques. Des alphabets épigraphiques latin et grec lui sont spécialement conçus.

oldpetrae2 oldpetrae5

Les années suivantes, ce programme constamment mis à jour par son créateur offre la possibilité aux chercheurs et aux collaborateurs de l’Institut Ausonius d’enregistrer :

  • 4000 inscriptions hispaniques,
  • 1500 de l’Aquitaine,
  • 300 de l’Italie, 
  • 500 de la Grèce,
  • environ 1700 d’Afrique.

Il permet également la publication de nombreux livres et articles (liste des publications). C’est d’ailleurs sur le terrain de l’édition que la diffusion de PETRAE est la plus importante.

Avec l'évolution des systèmes de communication sur le réseau, un arrêt du programme s’est imposé pour quelques années. En 2012, Nathalie Prévôt, directrice technique du projet, réussit l’extraction et la migration de la base grâce à l'utilisation du système EPIDOC (Epigraphic Documents in TEI-XML) mis au point pour la publication électronique de textes antiques en grec et en latin. La conversion en langage TEI-XML (Text encoding Initiative - Extensible Markup Language ou langage extensible de balisage) est effectuée automatiquement à partir de la saisie traditionnelle de la typographie PETRAE.

L’équipe et son réseau de collaborateurs travaillent actuellement à la mise en ligne des données PETRAE existantes, ainsi que l’enregistrement et la publication des textes épigraphiques des différentes régions étudiées par les membres de l’Institut Ausonius. Ces régions sont essentiellement l’Aquitaine, la péninsule ibérique, l’Afrique (Tunisie), l’Asie Mineure et l’Italie. La première partie concernant les inscriptions latines de Bordeaux (ILA Bordeaux) est diffusée sur le net en 2013.

Les chercheurs de l’Institut Ausonius collaborent avec la communauté scientifique internationale dans les cadres définis par la fédération EAGLE (Electronic Archive of Greek and Latin Epigraphy) de l’Association internationale d’épigraphie grecque et latine (AIEGL). Avec cette collaboration, les documents épigraphiques regroupés au sein de ce programme PETRAE sont consultables par le plus grand nombre.

16 1 2 05

Connexion

En ligne

Nous avons 19 invités et aucun membre en ligne