PDF PDF

Dougga, 1028
(12/1/2/832) C. Rem[mius] Sallust[ianus] (58 ans)

Site (nom antique): Thugga  Site (nom moderne) : Dougga.

Province romaine: Afr.

Localisation: Tunisie.

Support: Coffre funéraire.

Description et état du monument: Coffre funéraire dont seule subsiste une partie de l'auge ; le bord présente une feuillure où s'encastrait le couvercle (une partie de celui-ci, une simple plaque, est dessinée sur la fig. 135 de Saladin). La face épigraphe est amputée de la partie centrale.

Contexte local: Nécropole de l'Ouest, columbarium des Remmii.

Conditions de découverte: Dans le columbarium des Remmii, le mur conservé de la pièce centrale comporte trois niches, chacune, à l'origine, au-dessus d'une auge cinéraire fermée par un couvercle (une dalle mince et plate s'encastrant dans une feuillure) ; celle de la niche centrale est encore en place.

N° inventaire: 93.176.

Dimensions: 52/68/38.

Dimensions: 52/68. État de conservation: Large manque dans la partie centrale.

Datation du texte: 151/270.

Justificatif datation: Style de l'écriture.

Écriture: Capitales africaines.

Style écriture: Haute qualité du dessin et de la gravure des lettres. Fioritures (C, L).

Mise en page: Suivant l'axe de symétrie vertical.

Éd. CIL, VIII, 1512 ; Saladin 1892, 526, dessin, fig. 135 ; Carton 1895a, 193, 364 ; Poinssot 1909, 209-210, 614 (CIL, VIII, 27162) ; DFH, 159 ; MAD, 1028, planche 113.

H. l. : 6. Interlignes : 3.

Texte :

DIS [ . . . . . . . . . . . ]
C▴REṂ[ . . . . .--- . . . .] SAL
LVSṬ[ . . . . . . . . . ] A▴LVIII▴
H▴S▴E

Dis [Manibus sac(rum)],
C(aius) Reṃ[mius --- fil(ius)] Sal-
lusṭ[ianus p(ius) u(ixit)] a(nnis) LVIII,
h(ic) s(itus) e(st)

Type de texte: Épitaphe

Traduction: Consécration aux Dieux Mânes. Caius Remmius Sallustianus, fils de [---], qui a vécu pieusement 58 ans, repose ici.

Apparat critique: L. 2 : Lecture fautive du début de la l. 2 par CIL, VIII, 1512 : Cre[pereius], suivi par Carton. Le gentilice a été restitué par L. Poinssot. L. 3, L. Poinssot a lu TI (ligature) suivi de A.

Remarques : On voit par cet exemple que la consécration aux Dieux Mânes non abrégée n'est pas un indice d'ancienneté. La filiation pouvait ne pas être indiquée si le défunt avait un double surnom.

Epidoc XML

URI:http://petrae.huma-num.fr/120100200832

Louis Maurin - 2016-05-19 12:59:02