PDF PDF

Dougga, 1559
(12/1/2/886) C. Iulius [Cr]esces (23 ans)

Site (nom antique): Thugga  Site (nom moderne) : Dougga.

Province romaine: Afr.

Localisation: Tunisie.

Support: Cippe.

Lieu de découverte: Hr Ben Redjeb (AAT, Téboursouk, 204).

Conditions de découverte: Cippe découvert par L. Poinssot.

État de conservation: Usure des lettres à la fin des l. 7 et 8, mais la lecture est certaine, selon L. Poinssot.

Datation du texte: 151/300.

Éd. CIL, VIII, 26450a, d'après L. Poinssot ; MAD, 1559.

Comm.: CLE, 2142 (ILTun, 1524) ; Pikhaus 1994, 87, A102.

Hauteur min. lettres: 3,5. Hauteur max. lettres: 6,5.

Texte :

D▴uac. M▴uac. [ . ]
C▴IVLIVS [ . . ]
ESCES▴P▴V▴A
XXIII
VD▴AMPLO▴TEGE
RER VALO CREM
ATVS EC MIHI FEC̣ỊṬ
BELA SVPSTANṬỊ[ . ]
PARENTIS▴

D(is) M(anibus) [s(acrum)],
C(aius) Iulius [Cr]-
esce<n>s p(ius) u(ixit) a(nnis)
XXIII,
ud amplo tege-
rer ual<l>o crem-
atus <ha>ec mihi fec̣ịṭ
bel<l>a supstanṭị[a]
parentis

Type de texte: Epitaphe métrique

Traduction: Consécration aux Dieux Mânes. Caius Iulius Crescens a vécu pieusement 23 ans. Afin que mes cendres soient protégées par un puissant rempart, la solide fortune de mon père a édifié ce monument.

Apparat critique: Lecture de Dessau (CIL) ; deux vers hendécasyllabes : u[t](?) amplo tegerer val(l)o crematus, | (ha)ec mihi fecit bel(l)a supstanti[a] parentis.

Remarques : Sans doute peut-on comprendre aussi bela suptantia parentis comme la saine énergie de mon père, et voir un jeu de mot dans l'emploi de bel(l)a, répondant au vocabulaire guerrier (amplum uallum) appliqué au tombeau.

Epidoc XML

URI:http://petrae.huma-num.fr/120100200886

Louis Maurin - 2016-05-30 19:07:27