PDF PDF

Dougga, 1607
(12/1/2/897) Vetula, fille de Saturninus (91 ans)

Site (nom antique): Thugga  Site (nom moderne) : Dougga.

Province romaine: Afr.

Localisation: Tunisie.

Support: Cippe.

Description et état du monument: Cippe probablement incomplet, d'ap. la hauteur donnée.

Lieu de découverte: Hr Bellamine (AAT, Téboursouk, 178), L. Poinssot ; Hr Abria (= Kâabria, Espérandieu).

Conditions de découverte: Revu par L. Poinssot.

Autres mesures ou remarques : “Haut. du cippe, 0,60m” (Espérandieu).

Datation du texte: 101/220.

Justificatif datation: Filiation par le prénom.

Éd. Espérandieu 1890, 487, 188 ; CIL, VIII, 26447a, d'après L. Poinssot ; MAD, 1607.

H. l. : 4,5.

Texte :

DMS
VETVLA
SATVRNINI
SACERDOS
P▴V▴⁽AN⁾▴LXXXXI
H▴S▴E

D(is) M(anibus) s(acrum),
Vetula
Saturnini,
sacerdos
p(ia) u(ixit) ⁽an⁾(nis) LXXXXI,
h(ic) s(ita) e(st)

Type de texte: Épitaphe

Traduction: Consécration aux Dieux Mânes. Vetula, fille de Fortunatus, prêtresse, qui a vécut pieusement 75 ans, repose ici..

Remarques : L. 4, par comparaison avec MAD, 1579, sacerdos s'applique à la défunte. Il est inhabituel de rencontrer la mention d'une fonction publique sur une épitaphe, et ces deux textes font exception ; le titre de sacerdos est attesté pour des femmes dans le culte de certaines divinités féminines, comme Caelestis ou Cérès (il ne l'est jamais pour le culte de Saturne où l'on connaît de nombreux sacerdotes masculins : Leglay 1966, 375) ; mais il l'est rarement, au total, et pas plus à Téboursouk qu'à Dougga ; c'est à une de ces divinités féminines qu'il faut penser ici, en raison de la répétition du titre pour deux femmes sur le même site. Mais il est curieux que la divinité ne soit pas nommée.

Epidoc XML

URI:http://petrae.huma-num.fr/120100200897

Louis Maurin - 2016-06-03 17:50:50