PDF PDF

Dougga, 1617
(12/1/2/899) Épigramme à un père

Site (nom antique): Thugga  Site (nom moderne) : Dougga.

Province romaine: Afr.

Localisation: Tunisie.

Support: Stèle.

Description et état du monument:
Stèle en forme de haut trapèze irrégulier. La partie inférieure, destinée à être enterrée, est seulement dégrossie.

Ornement(s): Palme.

Décor: Deux palmes incisées sur la partie supérieure.

Lieu de découverte: Aïn el Bern, à moins d'un km au sud-est de l'arc de Septime Sévère (AAT, Téboursouk, n° 184).

N° inventaire: T 228.

Dimensions: 62/28/11,5.

Dimensions: 45/28. État de conservation: Usure au début des lignes.

Datation du texte: 101/300.

Justificatif datation: Le genre littéraire date le texte plutôt après le milieu du IIe siècle.

Écriture: Capitales cursives.

Style écriture: Lettres régulières.

Éd. Carton 1895a, 195-197, 367 (photo de l'estampage) ; CIL, VIII, 27279 ; DFH, 156 ; MAD, 1617, planche 164.

Comm.: CLE, 2146 (ILTun, 1486) ; Pikhaus 1994, 89, A112.

Hauteur min. lettres: 2,5. Hauteur max. lettres: 3,5.

Interlignes : 0,5.

Texte :

D M S
ṢỊ VIVVNT
ẠNIME CORP̣
ORE CONDITO
VIVẸT PATER N
OSTER NOSTER SED
SINE NOS

D(is) M(anibus) s(acrum),
ṣị uiuunt
ạnime corp̣-
ore condito
uiuẹt pater n-
oster noster sed
sine nos

Type de texte: Epitaphe métrique

Traduction: Consécration aux Dieux Mânes. Si les âmes vivent après l'ensevelissement, notre père vit, mais loin de nous.

Apparat critique: L. 5-6 : répétition de noster par erreur (CIL), ou pour des raisons de versification (CLE).

Remarques : Les l. 2-4 “forment un asclépiade mineur complet, suivi d'éléments métriques isolés, qui ont probablement été empruntés au même rythme” (Pikhaus).



Epidoc XML

URI:http://petrae.huma-num.fr/120100200899

Louis Maurin - 2016-06-01 11:47:25